Dernières nouvelles
Accusé par les habitants de Escale d’avoir vendu  des cantines placées  aux abords du canal
SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Accusé par les habitants de Escale d’avoir vendu des cantines placées aux abords du canal

(Frédéric DIALLO & Sokhna Diarra GUEYE)

ACCUSE PAR LES HABITANTS DU QUARTIER ESCALE D’AVOIR VENDU DES CANTINES  PLACEES AUX ABORDS DU CANAL.LE MAIRE LAMINE DIALLO REPLIQUE ET MENACE
 

Accusé par les habitants du quartier Escale d’avoir vendu des cantines placées aux abords du canalLe maire de la commune Nord, Lamine DIALLO réplique et menace de déposer plainte.Pourtant, il dit être dans le même sillage que les populations de ce quartier.

Car en tant que premier magistrat de cette commune, son rôle, c’est de faire  de ce lieu comme les autres du Sénégal; l’embélir. Raison pour laquelle il a commencé par fermer le canal qui était à ciel ouvert depuis que ce quartier a été créé voire  cinquante années ou plus. Il avertit ceux qui utilisent les populations pour des fins d’intoxication. Si jamais ils ne peuvent faire la différence entre celui qui a vendu ou celui qui n’est pas l’auteur de cette vente imaginaire. Il déclare qu’il va tout bonnement enclencher une pousuite contre ces derniers et sans arrière pensée.Il leurs demande de bien vérifier ces soi-disant actes de vente.

Depuis qu’il est maire de la commune Nord, il fait tout son possible pour satisfaire les gens, mais il n’acceptera pas d’être accusé par des bandits des grands chemins qui ne pensent qu’à leurs intérêts. Il ajoute: « toute personne qui occupe la voie publique illégallement doit être déguerpie et même punie.

Que ces gens qui disent avoir acheté des cantines à 2.500.000frs fassent partis de ceux qui seront déguerpis.Maintenanat on verra si c’est le maire qui va leurs rembourser ou c’est celui qui les a vendu ces fameuses cantines, qui sera attrait devant la barre.

Il avertit ceux qui avaient organisé ce point de presse l’accusant d’escroquierie, qu’il les attends et qu’ils soient   dignes de répéter les propos utilisés lors  de cette rencontre avec la presse.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*