Dernières nouvelles
UNIVERSITÉ DE THIES: 48 heures de débrayage du mercredi 12 au vendredi juin 2019

UNIVERSITÉ DE THIES: 48 heures de débrayage du mercredi 12 au vendredi juin 2019

(Par Frédéric DIALLO &Sokhna Diarra GUEYE)

Yacinthe SENE coordonnateur de l’intersyndicale des PAT/UT
ONT PARLE POUR L’INTERSYNDICALE:EN FRANÇAIS-Le coordonnateur de l’intersyndicale des PAT/UT, Yacinthe SENE./ EN OUOLOF-Saliou THIAM

Yacinthe SENE coordonnateur de l’intersyndicale des PAT/UT
ONT PARLE POUR L’INTERSYNDICALE:EN FRANÇAIS-Le coordonnateur de l’intersyndicale des PAT/UT, Yacinthe SENE./ EN OUOLOF-Saliou THIAM

Pour domestiquer la rectrice Ramatoulaye DIAGNE  Mbengue, les travailleurs de l’intersyndicale  des PAT/UT vont observer un débrayage de 48 heures à partir  du mercredi 12 au vendredi 14 juin 2019.

Après plusieurs tentatives  avec le Pr Ramatoulaye Diagne Mbengue rectrice de l’université de Thiès.Les travailleurs de la dite université vont prouver à madame, que ces travailleurs ne vont pas baisser l’echine devant une personne qui ne voue aucun respect à ces mères et pères de famille, qu’elle a trouvé à Thiès et les y laissera, car plusieurs recteurs y ont défilé. 

« Ce qui est marrant d’elle. « Elle n’écoute pas ceux avec qui elle travaille.Ensuite tous les priviléges qu’avait cette université, elle les a baffoués .Comment se fait-il; elle n’a fait que trois ans à Thiès, elle se permet de détruire tout ce que ses prédécésseurs avaient construit.D’après les travailleurs, il est tant  de tout refaire avec en premier, une concertation.

Si maintenant, elle ne lâche pas prise, l’intersyndicale va se préparer davantage par une réplique de taille.Vous allez savoir en grosso modo, ce que   Ramatoulaye Diagne Mbengue a sectionné pour ne dire tout enlever.La suppression totale de l’arbre de Noel, parce qu’elle peut-être pas catholique. Qu’elle n’oublie pas que le Sénégal est un pays laîc.La presque suppression  de tous les acquis  sociaux(Billet de la Mecque et Rôme); comme pour dire non au pélerinage.

Le non respet  du plan de recrutement, avec des agents  âgés possédant plusiéurs contrats.Le refus de paiement d’un certain nombre  de primes(prime de budget, primes d’inscription et certaines d’autres primes pour les informaticiens.Enfin, la remise en cause  de l’harmonisation  par l’université de Thiès.Voila ce que madame ramatoulaye a planté et espére  en récolter de doux fruits.Affaire à suivre…                                                                                                                                                                                                                                         

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*