Dernières nouvelles
ECONOMIE: ACCUSE DE MISE EN SACHET DE BOISSON ALCOOLISÉE PAR SA SOCIÉTÉ…

ECONOMIE: ACCUSE DE MISE EN SACHET DE BOISSON ALCOOLISÉE PAR SA SOCIÉTÉ…

Texte & images:Frédéric DIALLO


(Par le quotidien L’EXCLUSIF »)-ECONOMIE: ACCUSE DE MISE EN SACHET DE BOISSON ALCOOLISÉE PAR SA SOCIÉTÉ, DAVID ATAL POUR ÉCLAIRCIR LES MALENTENDUS FAIT VISITER LA DITE SOCIÉTÉ A DES JOURNALISTES.

Afficher le message d’origine
Depuis quelques temps, la seule société d’embouteillage  de spiritueux et vin à Thiès est accusée de mettre en sachet  de l’alcool, qui est vendu aux enfants et surtout aux jeunes talibés à un prix variant de 100 à 150 frs Cfa. Cela a suscité beaucoup de débats, qui souvent animés par des dits Oustaze, exagèrent pertinemment dans leurs propos. Raison pour laquelle, le propriétaire de cette dite société David Atal pour lever l’équivoque a invité des journalistes.
Nous savons tous que le Sénégal est un pays de lois et de droit que nul ne peut enfreindre la loi à son profit en faisant ce qui lui semble bon. Toute entreprise de fabrique de boisson alcoolisée, sucrée, de jus de fruit et légumes ou de savon doit remplir les critères demandés.  Raison pour laquelle tout ce qui est malaxé pour compromettre David ATAL tombe à l’eau parce que l’usine indexée ne fait pas de mise en sachet de boisson alcoolisée.Ensuite David Atal ne vend pas par  détail. Visité de fond en comble, rien de douteux n’a été constaté par les journalistes de presse écrite, télévision, sites vidéos et radio.Et tout a été visionné. C’est une société qui participe au développement du Sénégal avec ses 150 employés ; dont les versements à l’IPRES ne sont jamais en retard contrairement à nos nationaux qui exploitent leurs travailleurs.
Que ces prêcheurs  n’oublient pas , que ce pays est laïc. Le musulman, le Catholique, l’animiste et le bouddhiste dont les adeptes du DalaÎ LAMA commencent à prendre  forme; sont tous jugés au même pied d’égalité. David n’a offert à personne de l’alcool ou la boisson sucrée que son entreprise fabrique.Mais  ce sont les gens qui vont directement en consommer dans les débits de boisson. Il n’existe pas un bar dans son entreprise ou chez lui! Sachant que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, chacun d’entre nous qui qu’il soit doit avoir raison gardée. Hé, est-ce qu’il a fait du mal en satisfaisant ceux qui aiment ce qu’il est en train de faire produire. Oustaze; c’est Dieu qui pardonne les pêchés. Et tu n’es pas Dieu, donc tu dois te taire.La clé du paradis est entre ses mains, il l’ouvre à qui il veut. Que les provocations prennent fin, chacun est libre de consommer ce qu’il qui lui semble meilleur. Attendons le jour « J » pour savoir qui ira au paradis ou en enfer. Que ces provocations cessent, c’est Dieu qui a créé cet homme qui croit rendre service à la société avec ce qu’il produit, en plus de la fraternité étroite qu’il nourrit avec ses travailleurs. « Hé Joe, Na nale bémou nékhela. Ya téye, Yalla moye atté »

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*