Dernières nouvelles
Thiès :Dakar-Bamako ferroviaire. »19 années de négociation sans aboutissement, avec des promesses non respectées ».
SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Thiès :Dakar-Bamako ferroviaire. »19 années de négociation sans aboutissement, avec des promesses non respectées ».

(Par Frédéric DIALLO )

Thiès :Dakar Bamako ferroviaire.

    19 années de négociation sans aboutissement, avec des promesses non respectées.

L’autorail roulera-t-il comme avant à travers le Sénégal ? Les cheminots n’en croient plus. Depuis que le chemin de fer a été détruit par le régime d’Abdou DIOUF ? Ceux qui l’ont succédé n’ont fait qu’embourber l’espoir des cheminots, qui, jusqu’à présent espèrent réentendre le sifflet du train.

Dans les 12 années d’Abdoulaye WADE et les 7 années de Macky SALL. Ces cheminots n’ont reçu en échange de leurs mouvements de grève ou sitting, que des promesses que l’état du Sénégal n’a jamais respectées, dissipant tout espoir de ces populations qui ont besoin de leur train marchandises, de leur autorail pour voyager, mais aucun effort pouvant prouver que le train sifflera.

C’est la énième fois que les Syndicats du rail ont tenu des points de presse, pour que  le problème des travailleurs soit régler, mais en vain. Pourquoi régler ce problème devient difficile ?c’est parce que souvent les deux Etats concernés n’ont pas la même façon de voir ou de traiter leurs problèmes. Sachant, que cette entreprise est gérée par le Sénégal et le Mali. Raison pour laquelle, il est souvent difficile de dire que ça va se régler.

Lors de ce point de presse tenu aujourd’hui au chemin de fer bureau DBF-Thiès dirigé par le syndicaliste Mambaye TOUNKARA, qui portant il y a de cela quelques jours, écœuré par des promesses non tenues, avait attaqué violemment l’administration de DBF. C’est lui qui revient pour dire aux cheminots, que l’administrateur général Kibili TOURE a appelé le syndicat pour discuter et a tenu un langage de vérité.

Selon Mambaye TOUNKARA : « actuellement nous sommes dans une entreprise binationale qui est gérée par deux Etats, le Sénégal et le Mali. Et la seule instance qui peut prendre des décisions c’est le comité inter Etats qui ne s’est pas réuni depuis belle lurette. L’administrateur Général souhaite que ce comité se réunisse pour se prononcer sur l’avenir de la transition par rapport aux fonds qui doivent accompagner la transition et matérialiser la reprise effective de Dakar-Bamako Ferroviaire ».

Toujours selon le syndicaliste : « Donc, nous cheminots attendons que cela soit réglé dans l’immédiat et même dans les 48 heures. Nous avions soutenu de tenir une Assemblée Générale aujourd’hui Lundi 25 mars 2019, pour informer de la situation et prendre une décision commune pour aller en guerre contre l’Etat du Sénégal. Mais heureusement l’administrateur a tenu à nous rencontrer dans le week-end pour nous assurer en nous donnant des garantis sur nos inquiétudes. Raison pour laquelle, nous avons appelé les travailleurs pour les informer et les demander d’attendre ».

Cette fois ci , les cheminots espèrent que l’administrateur Général, Kibili TOURE réglera qui sont : leurs salaires des mois de janvier et février qui ont été tripatouillés, les primes de panier, les indemnités de déplacement etc. Le cas échéant, ils ont eux aussi leur plan « B ». Affaire à suivre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*